Portrait Sophie Marois, Gagante du concours Jeunes voix engagées 2020Sophie Marois, étudiante à la maîtrise en sociologie à l’Université Laval, est l’heureuse gagnante du concours d’écriture étudiant « Jeunes voix engagées » dont le thème était cette année la justice sociale. Elle remporte une bourse de 500 $, en plus de voir son texte publié dans l’édition d’hiver 2020-2021 de la revue Relations.

 

Intitulé « Les centres de détention pour personnes migrantes : aux frontières de l’insécurité », son texte a eu la préférence du jury constitué de Claire Doran, Rolande Pinard et Jean-Claude Ravet, tous trois membres du comité de rédaction de la revue.

 

En voici un extrait :

« Alors que le Canada aime se présenter comme une terre d’asile et un pays ouvert à l’immigration, il faut savoir que la détention de personnes migrantes constitue une des formes d’incarcération dont la croissance est la plus rapide sur son territoire. Dans son budget de 2019, le gouvernement fédéral proposait d’ailleurs d’investir 1,18 milliard sur cinq ans dans sa nouvelle Stratégie en matière de protection frontalière. »

 


 

Le concours, qui en était à sa quatrième édition, a pour objectif de permettre aux étudiantes et aux étudiants d’universités canadiennes de partager leur analyse et leur regard sur des enjeux de société et des projets qui les interpellent.

 

Toutes nos félicitations à la gagnante et à tous les participants et surtout, à toutes les participantes, qui ont été majoritaires cette année !